Que faire en cas d'allergie aux extensions de cils ?

Publié le : 19/08/2022 13:03:55
Catégories : Technique

Que faire en cas d'allergie aux extensions de cils ?

La réaction allergique aux extensions de cils est la hantise des techniciens et techniciennes du monde la Beauté du Regard. Bien qu’assez rare, cette intolérance à la colle doit être prise en main rapidement pour préserver la santé de la personne. Dans cet article, nous vous partageons les informations essentielles ainsi que les bons gestes à adopter pour savoir que faire en cas d’allergie aux extensions de cils.

Comprendre les facteurs d’une allergie aux extensions de cils

Quel que soit le type de pose, du Volume Russe au cil à cil, les réactions allergiques ponctuent la carrière des cilistes®.

Elles sont provoquées par les vapeurs de la colle qui entrent en contact avec la paupière lors de la pose.

Bien que le risque allergique soit minime, il n’épargne pas les profils sensibles qui souffrent de maladies de peau telles que l’eczéma ou le psoriasis. L’allergie peut également se déclencher chez une personne qui n’a pas de problèmes de peau apparents, mais dont les paupières sont particulièrement réactives. Il est courant qu’un(e) client(e) fidèle déclenche une réaction après plusieurs rendez-vous. Pourquoi ? Parce qu’il faut un contact répété avec une substance qu’il juge toxique pour que le corps décide de la rejeter.

Dans le cas d’une pose ratée, la réaction allergique est provoquée par la colle à extension de cils qui est entrée en contact avec la peau fine de la paupière. Le ou la pro n’a pas respecté la distance d’un millimètre pour poser l’extension sur le cil naturel. Cela provoque une réaction dermatologique où l’œil enfle.

Faire la différence entre réaction à la colle et véritable allergie

Savoir reconnaître une allergie aux extensions de cils est crucial pour adopter les bons gestes.

Les réactions allergiques surviennent majoritairement dans les deux jours suivant la pose. Elles se manifestent par des gonflements ou une conjonctivite.

Il n’est d’ailleurs pas rare pour les cilistes® débutant(e)s d’être pris(es) de panique lorsque l’œil réagit. Dans la plupart des cas, ce n’est qu’une réaction aux vapeurs de cyanoacrylate compris dans la formule de votre adhésif.

Les yeux rougis et les larmes impressionnent, mais restent sans danger. Ces types de sensibilités sont propres à chacun(e)s et peuvent entacher le moment de détente qu’est un rendez-vous Beauté du Regard.

Malheureusement, ces réactions ne peuvent pas être évitées, car le cyanoacrylate est LE composant indispensable qui fixe solidement l’extension au cil naturel. Il est présent dans toutes les formules de colle, même celles estampillées « anti-allergique » ou « sensitive ».

Les bons gestes pour réagir face à une allergie

Agir rapidement

Lorsque la réaction allergique se manifeste dans les jours suivant le rendez-vous, la dépose est inévitable. Proposez alors un rendez-vous dans les plus brefs délais à la personne concernée.

Utiliser votre protocole de dépose habituel en prêtant attention aux réactions de votre cliente ou client. Son œil sera plus sensible au contact des brosses et du gel de retrait.

Vous pouvez également lui recommander de se rendre chez son médecin ou pharmacien pour obtenir des antihistaminiques ainsi qu’une pommade apaisante. Les comprimés aideront à calmer les gonflements et les rougeurs en attendant que vous puissiez procéder à la dépose. Les irritations peuvent persister malgré la prise d’antihistaminiques.

Rassurer son ou sa client(e)

Une réaction allergique fait souvent plus de peur que de mal. Son côté impressionnant effraye facilement la victime.

C’est votre rôle de pro en Beauté du Regard de lui transmettre toutes les informations nécessaires qui pourront la rassurer. En particulier lors de son premier contact pour vous annoncer la réaction, pas de panique.

Informez-la que malgré sa rareté, la réaction allergique est tout à fait gérable et devait disparaître dans les 48 heures.

Expliquez ensuite que la pose d’extensions de cils est désormais proscrite, mais qu’elle peut se tourner vers lrehaussement de cils pour obtenir un regard à tomber. Patientez 4 à 6 semaines avant de prendre rendez-vous, le temps que son œil redevienne sain.

Vous savez dorénavant comment réagir de manière professionnelle en cas de réaction allergique aux extensions de cils. C’est un savoir précieux qui permettra de garder votre clientèle hors de danger tout en renforçant le lien de confiance. Afin d’éviter le plus possible les réactions allergiques au sein de votre salon en Beauté du Regard, nous vous recommandons de lire cet article qui détaille les bonnes attitudes à adopter.

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Clic here to registered