Comment créer son entreprise dans la Beauté du Regard

Publié le : 04/08/2022 13:57:23
Catégories : Business

Comment créer son entreprise dans la Beauté du Regard

Vous avez effectué vos formations professionnalisantes en Beauté du Regard et vous avez pris le temps de perfectionner votre technique en extensions de cils ou maquillage permanent. Il est temps de sauter le pas et de lancer officiellement votre activité ! On est d’accord, l’administratif peut faire peur au point de paralyser votre progression. Mais, pas de panique, créer son entreprise en Beauté du Regard n’est pas si complexe. Carroussel Beauté vous guide à chaque étape du lancement de votre business.

Bien choisir son statut

Micro-entreprise métier de l’esthétique

La micro-entreprise est souvent le choix tout indiqué pour se lancer à son compte sans prendre de risque. Sans obligation d’avoir un apport personnel, une gestion administrative simplifiée ainsi que la possibilité de bénéficier de l’ACRE sont autant d’arguments pour choisir la micro.

L’ACRE vous permet une réduction de vos cotisations sociales à 11 % sur les 3 premiers trimestres d’activité, puis à 22 %. Un vrai plus pour s’installer à son rythme, fidéliser sa clientèle et lancer une communication efficace.

Créer votre auto-entreprise est un jeu d’enfant, il suffit de remplir un formulaire P0 CMB (Cerfa 15253) ou bien de vous inscrire directement en ligne sur l’Espace Auto-Entrepreneur.

Opter pour la structure en société

Alors que la micro-entreprise est idéale pour se lancer en toute simplicité, elle ne conviendra pas si vous avez l’ambition d’ouvrir un salon de beauté. De même, si vous souhaitez recruter ou bien que votre prévision financière dépasse les 36 000 € de chiffres d’affaires à l’année, il est pertinent de créer une société (SARL, SASU, SA, etc.) ou une entreprise individuelle (EI) plutôt qu’une auto-entreprise.

L’avantage de la société est de séparer votre business de votre personne. De plus, la société vous donne l’opportunité de récupérer la TVA sur vos achats et de déduire vos charges et achats. C’est intéressant dans le cas de grosses commandes de matériel en extension de cils ou de nombreux déplacements à votre charge.

Il n’existe pas de statut idéal qui garantira la réussite de votre entreprise. Par contre, il existe d’excellents conseillers et conseillères qui sauront vous aiguiller vers la meilleure structuration pour votre business en Beauté du Regard. Vous pouvez vous rapprocher de votre CCI locale, prendre un rendez-vous gratuit avec un(e) comptable ou bien contacter un(e) avocat(e).

Comprendre le code APE

Le choix de son code NAF APE peut être une étape déstabilisante de la création de son entreprise. Est-il si décisif ? À quoi correspond-il ? Qu'implique-t-il ?

En réalité, pas grand-chose. Il sert surtout à l’INSEE dans l’élaboration des statistiques. Il est également rattaché à une convention collective nationale.

Pour toute activité esthétique dont la Beauté du Regard, on vous recommande de sélectionner le code APE 9602B « soins beauté » parmi les 732 options. La convention collective n° 3032 « esthétique » qui y est rattaché détermine les principaux droits et devoirs de vos salariés si vous souhaitez embaucher : grille de salaire, préavis en cas de démission, congés payés, période d’essai, horaire de travail, couverture et prix de la mutuelle entreprise.

Ce code APE vous permettra par ailleurs d’étoffer votre offre de prestation sans avoir à modifier les statuts de votre entreprise et sans changer de code.

Il regroupe à la fois les conseils en beauté et les soins du visage et de la peau tels que le maquillage, les traitements anti-rides, les massages faciaux à vocation esthétique, mais également les soins des ongles et l’épilation.

S’inscrire à la Chambre des Métiers

En tant que Ciliste® ou que pro de la Beauté du Regard, votre activité dépend de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. À ce titre, vous devez vous immatriculer au Répertoire des métiers (RM).

En société, il vous faudra contacter votre CMA pour publier une annonce légale dans le Journal Officiel dans laquelle vous inscrirez : la forme juridique (SAS, SARL, etc.), la dénomination sociale ou raison sociale, c’est-à-dire le nom de la société, le montant du capital social, l’adresse du siège social et l’activité exercée.

Côté micro-entreprise, c’est ultra simple. L’inscription se fait directement en ligne. Il vous suffit de fournir une pièce d’identité, d’un justificatif de statut matrimonial, etc et s’acquitter de la somme établie par votre CMA locale.

Dans le cas où vous établissez une société, comptez une quinzaine de jours pour avoir la parution. Une fois le statut choisit et l’entreprise créée, vous recevrez les identifiants de celle-ci par un courrier de l’INSEE. Cette carte d’identité de votre structure rassemble les numéros de SIRET et SIREN ainsi que les infos cruciales pour toutes vos démarches administratives telles que l’inscription à l’URSSAF ou la déclaration de vos impôts d’entreprise.

Vous voilà fin prêt(e) à vous lancer. Après l'administratif, il est temps de réfléchir à vos offres, à votre identité d'entreprise et à votre communication. La section Business de notre blog est une véritable mine d'or pour accélérer votre développement et atteindre la réussite avec votre entreprise en Beauté du Regard.

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Clic here to registered