En finir avec les idées reçues sur le danger des extensions de cils

Publié le : 22/04/2019 17:31:32
Catégories : Technique

En finir avec les idées reçues sur le danger des extensions de cils

La pratique de l’extension de cils représente-t-elle un réel danger pour la santé ? Internet regorge de photos de poses ratées dignes des pires films d’horreur. On y voit des cils collés les uns aux autres, des cils naturels arrachés, des réactions allergiques terrifiantes. Il est donc naturel d’avoir des doutes vis-à-vis de cette pratique en vogue. Mesdames pas de panique ! Dans cet article, nous allons déconstruire les idées reçues sur le danger des extensions de cils et vous expliquer comment éviter de se retrouver avec un résultat épouvantable.



C’est un danger pour les cils naturels


Les extensions vont-elles abîmer mes cils naturels ? C’est l’inquiétude numéro un des femmes qui hésitent à sauter le pas. Soyons clairs, les extensions de cils ne représentent aucun danger pour vos cils naturels à condition que la pose ait été pratiquée par une professionnelle qualifiée et que vous en preniez soin.

Pour ce qui est de la colle, n'ayez crainte ! Aucune colle ne rentre en contact avec votre peau. La technicienne fixe l’extension directement sur le cil à environ 1 mm de votre paupière. La colle est du même type que celle utilisée dans le cadre médical. Elle n’endommage donc pas la fibre de vos cils et n’en ralentit pas la pousse. Ne tirez pas sur vos cils, ils tomberont naturellement en suivant leur cycle. Les cils suivants pousseront avec tout autant de vigueur, l’extension de cil n’affecte en aucun cas la santé de vos cils naturels.

Pose réalisée par Maddy, Carroussel Beauté


La pose est douloureuse


L’aspect durable de l’extension de cils rappelle le maquillage permanent et peut effrayer les plus douillettes d’entre nous. Pourtant, la pose est entièrement indolore. La technicienne ne colle pas l’extension sur votre paupière, mais bien directement sur le cil naturel.

Votre technicienne du regard a le geste expert et précis. Vous ne sentirez rien du tout, c’est promis. C’est d’ailleurs l’occasion de passer un moment de relaxation où vous pouvez profiter d’être allongée les yeux fermés pour vous détendre. Laissez-vous bercer par la musique d’ambiance du salon de beauté. Pourquoi ne pas faire une petite sieste ?

Seules les vapeurs de colle peuvent provoquer quelques désagréments pour les femmes aux yeux les plus sensibles. L’inconfort se dissipe dès la fin de la pose.

Les extensions de cils sont inconfortables à porter


La dernière objection qui freine de nombreuses femmes est le manque de confort. Elles appréhendent la pose car elles l’assimilent à l’expérience contraignante des faux-cils.

Le port d’extensions n’a rien de comparable aux faux-cils que vous pouvez porter le temps d’une soirée. Un faux-cil est une frange de cils en poils naturels ou synthétiques de plus ou moins bonne qualité collée directement sur la paupière. C’est pourquoi vous ressentez une impression de lourdeur et de gêne au fil des heures. Les extensions quant à elles sont de fins brins posés un à un sur les cils naturels. Une extension = 1 cil.
Une ciliste experte sait choisir la longueur et le diamètre de l’extension adaptés à la nature de votre cil. Ainsi, vous n'en sentirez pas de poids et vous oublierez rapidement que vous portez des extensions de cils.



 Conseils pour des extensions de cils sans danger


1. Le choix de votre technicienne du regard



Les photos catastrophes qui pullulent sur la toile sont le résultat de deux choses : l’incompétence de la technicienne et le manque d’entretien des extensions après la pose.

L’important est de prendre le temps de choisir une professionnelle de confiance. Glissez-vous dans la peau d’un détective et menez une enquête approfondie sur les salons ou les instituts autour de chez vous. Sélectionnez uniquement le meilleur.  N’ayez pas peur de payer un peu plus cher si la qualité est au rendez-vous.

Quelques pistes pour trouver une technicienne compétente :


  • observez ses réseaux sociaux et les photos qu’elle partage. Vérifiez qu’elle ait identifié ses clientes pour confirmer que ce ne sont pas des photos volées.

  • analysez son parcours sur la page A propos de son site internet

  • pour les indépendantes, vérifiez qu’elle possède une entreprise déclarée. Il suffit de taper son nom et prénom dans la barre de recherche Google. Les sites comme Société.com regroupent les entreprises françaises.

  • lisez les commentaires et les avis laissés sur les réseaux sociaux

  • confirmez que les produits respectent les normes hypoallergéniques et que les instruments sont correctement stérilisés

  • n’hésitez pas à lui envoyer un mail pour prendre la température



2. L’entretien de vos extensions



Nous avons vu comment choisir votre styliste du regard, il est maintenant temps de comprendre comment entretenir vos extensions de cils.

Dans un premier temps, il est recommandé de ne pas mouiller vos cils durant 24 h. Pourquoi ? Il faut deux jours pour que la colle soit complètement solidifiée et fixe fermement l’extension au cil. Dans le cas où vous cils entreraient en contact avec de l’eau, l’effet de la colle extension de cils serait affaibli et votre pose ne tiendrait pas dans le temps.

De plus, vos extensions requièrent une attention quotidienne. Carroussel Beauté conseille de les brosser à l’aide d’une brosse mascara et de les laver à l’aide d’une eau micellaire. Attention à ne pas utiliser de produit lavant contenant d’une solution à base d’huile. En effet, l’huile dissout la colle qui fixe les extensions. Enfin, veillez à sécher vos cils à la sortie de la douche avant de les brosses. L'eau alourdit les extensions et le brossage pourrait les arracher.

Pour tout savoir sur l’entretien de ses extensions de cils, cliquez ici.



Le conseil de Maddy

  • si vous portez des lentilles, retirez-les avant la séance
  • prévoyez un rendez-vous de remplissage 2 à 3 semaines après votre pose
  • oubliez l'extension de cils si vous avez une conjonctivite, que vous souffrez d'une maladie de la peau ou si vous avez subi une chirurgie des yeux depuis moins de trois mois